Forum nom de domaine  
  #1 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 15h39
Avatar de tomsa
tomsa (Déconnecté)
Administrateur
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 3 551
Chats: 1975
Par défaut 5 façons de faire encore de l'argent avec les noms de domaine

Voici la traduction d'un article de domainnamewire sur les possibilités de monétisation pour les late-comers (on est pas mal dans ce cas ).
Il traite du marché US mais certaines choses restent adaptables / intéressantes pour le marché francophone.
Merci à Kate pour la relecture et le coup de pouce en traduction

Vous arrivez sur le tard ? Vous pouvez encore faire de l'argent.

J'ai recemment lu sur un forum le commentaire d'une personne décue par la décision de Yahoo de supprimer l'arbitrage. Cette personne se plaignait je cite "Comment dois-je m'y prendre pour gagner de l'argent avec les noms de domaine maintenant ? Je suis arrivé tard sur le marché et tous les bons domaines sont partis. C'est pas juste !" (sérieusement on dirait un enfant de 5 ans).

A vrai dire, vous pouvez toujours gagner de l'argent avec les noms de domaine. Mais je dois vous prévenir, il faudra s'investir en terme de travail ou de capital.

1. Acheter des domaines existants et augmenter leur valeur (ou les revendre rapidement) - Il faut de l'argent pour gagner de l'argent, mais vous pouvez commencer petit. Le second marché des noms de domaine est particulièrement inefficace, ce qui signifie que vous pouvez acheter des domaines à un endroit et les vendre rapidement à un autre endroit. Vous pouvez aussi acheter des domaines sous-utilisés, les développer, et regarder l'argent rentrer.

2. Proposer des services aux propriétaires de noms de domaine
- Quand j'ai commencé cette activité à la fin des années 90 j'ai enregistré une poignée de domaines. Mais ils coutaient à l'époque 70$, et je ne pouvais pas aller très loin avec mon budget d'étudiant. Je me suis alors dit que si des gens gagnaient de l'argent avec les noms de domaine, ne pourrais-je pas aussi en gagner en les aidant ? J'ai mis à contribution mon diplôme de finance pour travailler à l'estimation de noms de domaine et de sites web. Pensez aux services que vous pouvez fournir aux domaineurs pour augmenter leur revenus. Etes-vous un expert en référencement ? Peut-être en optimisation de mots-clés ? Pouvez-vous programmer un logiciel pour aider les domaineurs à effectuer leur opérations courantes ?

3. Profiter des possibilités du "predictive domaining" - Un des meilleurs blogs récents est PredictiveDomaining.com. Il parle des façons de déterminer les sujets et mots-clés de demain. Voici un exemple : le terme de "blog" n'existait pas pendant la ruée vers l'or de 1994. Il y a beaucoup d'autres termes qui ne sont pas "tendance" (ou même connus) aujourd'hui mais qui le seront demain. Je me considère comme un bon domaineur d'anticipation, mais ce blog m'apprend toujours de nouvelles choses.

4. Trouver des propriétaires "en détresse"
- J'ai un ami qui achète les biens immobiliers de propriétaires en détresse, comme ceux en instance de divorce ou qui rencontrent des problèmes financiers. Ils ont besoin d'argent sur le moment et sont prêts à vendre en dessous du prix du marché. Vous pouvez faire la même chose avec les noms de domaine. Croyez-moi il y a un paquet de propriétaires de domaines en détresse en ce moment.

5. Rester dans la course - Les revenus de vos domaines en parking sont en baisse cette année. C'est peut-être juste un creux. Quel regard porterons-nous dans dix ans sur les domaines vendus actuellement des millions alors qu'ils se vendront pour des dizaines de millions ? Il y a encore de formidables possibilités de spéculation pour ceux qui sont capables de conserver leurs domaines sur le long terme.
Répondre en citant
  #2 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 15h54
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2118
Par défaut

Bien joué,
c'est intéressant, même si c'est assez basique.
J'aime bien le blog de prospective domaining. L'idée est fondamentale, mais le blog est pour l'instant décevant.


ps. J'ai une section "conseils" sur domainpredator qui a un peu vieilli mais qui reprend tous ceux-là et qui est amha bien plus complète et détaillée. Malheureusement dans un anglais pas toujours très clair (c'est encore pire quand je parle :-). Pareil sur domaine1.fr où j'ai malheureusement eu la flemme de traduire toute la partie anglaise. Mais je trouve globalement que les ressources anglo-saxonnes en domaining sont très pauvres et manquent de perspective et d'ouverture sur le monde.
Répondre en citant
  #3 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 16h42
Avatar de tomsa
tomsa (Déconnecté)
Administrateur
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 3 551
Chats: 1975
Par défaut

Envoyé par domaine1.fr Voir le message
Bien joué,
c'est intéressant, même si c'est assez basique.
Merci David,
c'est assez basique mais c'est l'occasion de lancer la discussion et d'approfondir le sujet justement

Envoyé par domaine1.fr Voir le message
J'aime bien le blog de prospective domaining. L'idée est fondamentale, mais le blog est pour l'instant décevant.
C'est vrai que les derniers billets ne sont pas terribles et un peu HS.
Il y a par contre des trucs plus intéressants sur le predictive domaining dans les archives du blog.

Envoyé par domaine1.fr Voir le message
ps. J'ai une section "conseils" sur domainpredator qui a un peu vieilli mais qui reprend tous ceux-là et qui est amha bien plus complète et détaillée.
Oui c'est clair que c'est plus détaillé, on pourrait aborder certains points ici d'ailleurs si tu es d'accord

++
Répondre en citant
  #4 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 20h55
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2118
Par défaut

Envoyé par tomsa Voir le message
Oui c'est clair que c'est plus détaillé, on pourrait aborder certains points ici d'ailleurs si tu es d'accord

++
ok, avec plaisir. Voilà juste quelques compléments par rapport à ce qui était dit. Je ne sais pas si apporte quelquechose, mais bon, j'essaye !

Vous arrivez sur le tard ? Vous pouvez encore faire de l'argent.
J'ai une idée qui ira à contre-courant de ce que pensent les domaineurs. Oui, on peut encore faire de l'argent, mais non, on n'arrive pas sur le tard. Mon sentiment est que le meilleur moment pour investir dans les domaines n'était pas en 1995 ni en 2001, mais maintenant. Bien sûr un investissement à cette époque aura été au final une réussite. Mais personne de ceux qui ont investi si tôt ne pouvait savoir ce qui allait se passer. Ils ont eu de la chance ou bonne intuition, tant mieux. Par contre, si l'on s'en tient au marché francophone, les perspectives ACTUELLES n'ont jamais été aussi claires. Intrinsèquement, la valeur des domaines et notamment des premium est sous-évaluée et nous le savons tous ici. Qu'est-ce qui est plus rentable, payer une page de pub dans "Le Monde" a €100k ou bien acheter un ndd qui offrira un flux infini de visiteurs ciblés. Et la page dans le monde, on l'aura pour le même prix, vu que les médias vont de plus en plus s'intéresser aux ventes de domaines. La certitude n'existe pas dans ce bas monde, mais on peut quand même parler d'investissement à risque limité et haut potentiel de rentabilité. Il n'y a pas plus pragmatique que les investisseurs et on va les voir débarquer très vite sur le marché. Le problème est que dans l'état, le marché est très technique et s'adresse aux professionnels. Il faudrait peut-être la création d'une sicav ou de structures familières aux investisseurs pour les voir débarquer. D'une manière ou d'une autre, les gros investissements sur le marché francophone sont imminents. Donc le meilleur conseil que je pourrai donner est : achetez massivement les noms de domaine francophones (.fr, .com, .net) sous-évalués.

Le second marché des noms de domaine est particulièrement inefficace, ce qui signifie que vous pouvez acheter des domaines à un endroit et les vendre rapidement à un autre endroit.
------ C'est la base des marchés en structuration. Il y a une quinzaine d'années, j'ai commencé dans la finance et on pouvait acheter des devises à francfort chez dabsi et les revendre à bruxelles chez Kate. Et gagner de l'argent en jouant simplement sur les "erreurs" de marché. C'est un peu plus dur avec les domaines, car il faut de l'expérience, mais c'est quand même un avantage clé du métier. On peut acheter les domaines expirés, comme beaucoup de forumnddeurs le font. Ou bien sur afternicbazaar ou tdnam (pénible à fouiller mais quasiment 0 concurrence sur les mots non-anglophones, j'ai déjà eu d'excellents domaines pour quelques dizaines de dollars)

3. Profiter des possibilités du "predictive domaining" -
--------- Très puissant ! Il y a des milliers de noms dont on peut être quasiment sûr qu'ils vont valoir un jour une fortune. Mais tout est question de timing, car acheter trop tôt n'est pas forcément une bonne idée.
J'avais demandé une interview pour domaine1.fr à Otto (le chauffeur de buzz) car c'est un gros domaineur et qu'il est toujours à l'affut des nouveautés avec son blog. Même si son blog ne vole pas très haut (Otto a beaucoup d'autres business), peu importe, il est en prise avec les tendances d'aujourd'hui et ça a une valeur inestimable. Ca serait sympa de savoir s'il enregistre régulièrement des noms en rapport avec toutes les innovations et nouveautés qu'il recense.

4. Trouver des propriétaires "en détresse"
------ il est pas beau, ce passage. Faire de l'argent sur la détresse des gens, ça me semble un mauvais conseil. Car plutôt que de faire un one-shot, autant tout avancer ensemble sur le long terme et établir des prix équitables. Les prix montent, on peut facilement trouver des compromis avantageux pour les deux parties.
De ce que j'en sais, mis à part quelques centaines de gros acteurs, les domaineurs us sont au bord du gouffre depuis un bon moment déjà et il n'y a rien de bon à attendre de leur marché. Sur le marché francophone, on peut aussi faire de bons achats sans avoir à voler qui que ce soit. Il suffit d'acheter les domaines non-stratégiques de la personne qui vend. On a tous des domaines pour lesquels on n'a pas d'intérêt particulier. Mais ces domaines peuvent en avoir pour quelqu'un d'autre, qui n'est pas autant avancé dans la constitution de son portefeuille.

maintenant, il y avait beaucoup plus de conseils pratiques sur mes sites, mais c'est pas à jour et tout change très vite. Le premier était :
Allez enregistré vos LLLL.com sur dyyo.com en choisissant bien les lettres. Les prix ne peuvent que monter. 1 an après, on peut voir que c'était pas un mauvais conseil :-)

Dernière modification de domaine1, 03/04/2008 à 21h00
Répondre en citant
  #5 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 21h12
Avatar de inonuffin
inonuffin (Déconnecté)
Administrateur
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 585
Entrées dans le blog: 4
Chats: 664
Par défaut

Envoyé par domaine1.fr Voir le message
Mais personne de ceux qui ont investi si tôt ne pouvait savoir ce qui allait se passer.
Pourquoi ça ?
Au contraire cette vision des choses était relativement claire, c'est pour cela que certains ont tout vendu pour avoir de la surface financière quand il était temps (genre F. Schilling) ou sacrifié tout leur temps pour faire le programme de grab qui va bien (Yun Ye). Si l'humain est prêt à prendre de tels risques, c'est bien que la vision est claire à l'instant T
Répondre en citant
  #6 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 21h20
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2118
Par défaut

Envoyé par inonuffin Voir le message
Pourquoi ça ?
Au contraire cette vision des choses était relativement claire, c'est pour cela que certains ont tout vendu pour avoir de la surface financière quand il était temps (genre F. Schilling) ou sacrifié tout leur temps pour faire le programme de grab qui va bien (Yun Ye). Si l'humain est prêt à prendre de tels risques, c'est bien que la vision est claire à l'instant T
C'était des visionnaires. Mais ils ont acquis leur portefeuille après 2000, n'est-ce pas ? Et il y avait à ce moment un risque puisque le trafic ne pouvait pas être monétisé et que l'on n'avait aucune idée de ce que l'on allait faire des domaines acquis, si c'était de les mettre en vente (et de ne pas les vendre :-)).
C'était l'affaire de quelques téméraires. Aujourd'hui, le biz me semble mieux convenir aux milieux financiers.
Répondre en citant
  #7 (permalien)  
Ancien 03/04/2008, 23h27
Avatar de inonuffin
inonuffin (Déconnecté)
Administrateur
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 585
Entrées dans le blog: 4
Chats: 664
Par défaut

Envoyé par domaine1.fr Voir le message
Mais ils ont acquis leur portefeuille après 2000, n'est-ce pas ? Et il y avait à ce moment un risque puisque le trafic ne pouvait pas être monétisé et que l'on n'avait aucune idée de ce que l'on allait faire des domaines acquis, si c'était de les mettre en vente (et de ne pas les vendre :-)).
Pas tout à fait.
Yun Ye a démarré en 1998 par exemple mais il y a aussi les Scott Day, Rick Schwartz bien sûr, Garry Chernoff, Nat Cohen... ou pour les francophones Marcel Stenzel, JN Frydman etc.
Tous ceux là, et d'autres avaient, dès 1994-95 une parfaite idée de l'importance de leurs investissements et de la possibilité à terme de monétiser d'une manière ou d'une autre. Loin de vendre pour la plupart, ils se sont même renforcés au fil des ans. Ils savaient parfaitement "ce qui allait se passer" et... ça s'est passé.

Mes "2 cents".
++
Répondre en citant
  #8 (permalien)  
Ancien 04/04/2008, 00h58
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2118
Par défaut

Envoyé par inonuffin Voir le message
Pas tout à fait.
Yun Ye a démarré en 1998 par exemple mais il y a aussi les Scott Day, Rick Schwartz bien sûr, Garry Chernoff, Nat Cohen... ou pour les francophones Marcel Stenzel, JN Frydman etc.
Tous ceux là, et d'autres avaient, dès 1994-95 une parfaite idée de l'importance de leurs investissements et de la possibilité à terme de monétiser d'une manière ou d'une autre. Loin de vendre pour la plupart, ils se sont même renforcés au fil des ans. Ils savaient parfaitement "ce qui allait se passer" et... ça s'est passé.

Mes "2 cents".
++

Muy interesante !

Pour les francophones, j'avais l'impression que JN Frydman disait qu'il n'avait pas vraiment conscience de la proportion que ça allait prendre, lorsqu'il a enregistré france.com et ses autres perles. Et ça n'a jamais été un domaineur très actif, comme peut l'être R. Schwartz. Je ne sais pas grand-chose sur Marcel Stenzel. Mais j'avais entendu dire que c'est un Monsieur d'un certain âge très fortuné qui a voulu marquer le coup en achetant des milliers de domaines en français, espagnol, italien, etc. Mais pas vraiment un "maniaque" des domaines comme on est quelques uns à l'être sur ce forum.

Je ne connais pas tous les domaineurs que tu cites, mais j'ai quand même pu me forger un jugement (peut-être totalement faux) en faisant l'état de la "littérature" sur le sujet. J'ai le sentiment que l'ancienne génération sera très vite dépassée. Pas par tous ceux qui disent "ah, si j'avais enregistré des domaines il y a 10 ans". Mais par ceux qui ont 20 ou 30 ans aujourd'hui et qui vont mettre le pied dans un secteur qui sera l'épine dorsale de la communication sur internet. Pizza.com ne me fait pas rêver. Les 300,000 noms de F. Shilling non plus. Le domaining est un secteur à part entière et les vrais gagnants seront amha les entrepreneurs qui vont apporter des innovations à cette industrie naissante. Il y a quelques personnes, que j'espère voir ici bientôt, qui sont à la fois des entrepreneurs et de vrais visionnaires, et qui m'impressionnent vraiment. Et d'autres qui ne sont que débutants aujourd'hui, mais qui ont déjà tout compris et qui appartiennent à une génération bien mieux armée pour comprendre l'internet. Je pense que ce seront les stars de demain.
Maintenant, on peut être domaineur expérimenté et accompagner le mouvement. Mais je continue à croire que ça sera plus facile pour les nouveaux entrants que pour les domaineurs historiques, pathétiquement accrochés à leur "magnifiques" domaines, qui valent rarement plus qu'un studio insalubre à La Courneuve. Le domaine est la matière première, mais la réelle valeur est dans la valeur ajoutée que l'on peut créer. Et on n'est qu'au début d'une grande aventure...
Répondre en citant
  #9 (permalien)  
Ancien 04/04/2008, 02h17
gnark (Déconnecté)
Membre senior
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 487
Chats: 1927
Par défaut

...perso je pense qu'avoir trop de nom est un "piege" ,on se disperse au lieu de creer (dispersion de $$$ +stress de "gardiennage"..) concernant la monetisation (plutot vente dans mon cas) je crois vraiment en la symbiose du bon NDD +un developpement meme petit afin d'attirer l'oeil (ou faire triper les equipes marketing ) ...surtout que maintenant il existe de super script en tout domaines a la fois propre et efficace... (recettes/jobds/etc..) un peu d'adaptation graphique/traduction et hop ..
Répondre en citant
  #10 (permalien)  
Ancien 04/04/2008, 07h48
Avatar de Doumé
Doumé (Déconnecté)
Domain guru
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 624
Chats: 0
Par défaut

Bonjour,

Personnellement en tant que débutant j'adhère assez bien aux conseils donnés, tout particulièrement pour ceux ci:
- Proposer des services aux domaineurs, et notamment parce que il y à plusieurs années le site Bisdoos etait en vente et j'ai failli l'acheter car à cette époque il n'y avait pas beaucoup de site qui proposait la revente de ndd, les années ont montré que le secteur était viable, et que cette activité avait de l'avenir, (des regrets)

Mais aussi qu'en matière de:
- services nous n'avons encore rien vu dans ce domaine, dans peu de temps ils existeront, regardez notamment la location de ndd même si cela parrait pas claire pour certain, cela se dévelopera, l'on donne bien en licence des marques, les noms devront suivre avec.

et les services en liaison avec les ndd ne s'arrêtent pas uniquement à l'activité de domaineur, regarder le site de comparaison ofindo en est l'exemple.


Donc des services pour les domaineurs j'y crois à fond.

- "Predective domaining" que je ne connaissais pas sous ce nom (je progresse) est aussi le point par excellence ou le domaineur doit se positionner, et c ce que j'essaye de faire.

Ensuite pour le reste je vois surtout l'expérience qui compte le plus à mes yeux, sans expérience le domaineur ne peut pas vendre, sauf cas exceptionnel qui ma porté.
__________________
mactuel.com
domaining.tel
bourse.tel

Dernière modification de Doumé, 04/04/2008 à 07h50
Répondre en citant
Répondre

Tags
avec, domaine, encore, façons, faire, largent, noms

Outils du sujet
Affichage du sujet Noter ce sujet
Noter ce sujet:

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé
Trackbacks are Activé
Pingbacks are Activé
Refbacks are Activé


LinkBacks (?)
LinkBack to this Thread: http://www.forumndd.com/monetisation-places-de-marche/184-5-fau-ons-de-faire-de-largent-noms-de-domaine.html
Ecrit par For Type Date
Forthcoming book on domain names This thread Refback 16/10/2009 10h12

Sujets similaires
Sujet Auteur du sujet Forum Réponses Dernier message
Peut on encore gagner de l'argent avec le Parking ? Sydney Monétisation & places de marché 11 13/05/2013 21h03
MailClub.info : Peut-on gagner de l'argent avec les noms de domaine ? robot Agrégateur 33 25/09/2009 01h58
Stephane Vangelder : Pas encore la crise pour les noms de domaine robot Agrégateur 0 05/12/2008 22h51
Gagner de l'argent avec des .asia... sans en acheter ! DNSaure Infos 1 17/06/2008 11h13


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 15h34.

Forum protégé par le Code de la propriété littéraire et artistique.