Forum nom de domaine  
  #1 (permalien)  
Ancien 01/04/2008, 19h11
Avatar de Domainerie.eu
Domainerie.eu (Déconnecté)
Domain guru
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 674
Chats: 2
Par défaut Encheres des NDD Français

Bonsoir,

Beaucoup d'encheres actuellement sur Sedo qui ont eu 0 offre, touchent les NDD français.

Marché tout au début? Mauvaise qualité?

En tous cas dommage.

La prochaine fois peut être

Dabsi
__________________
DOMAINERIE.NET C'est aussi Relationpublique.com
Répondre en citant
  #2 (permalien)  
Ancien 01/04/2008, 19h46
Avatar de tomsa
tomsa (Déconnecté)
Administrateur
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 3 551
Chats: 1975
Par défaut

C'est clair que quand on voit jardinage.com a 4000 euros un jour avant la fin de l'enchère on se pose des questions (vive les prix de réserve ).

Je pense que les améliorations prévues par sedo notamment en terme de tri linguistique des enchères permettront peut-être d'attirer de nouveaux investisseurs.

Mais le vrai problème se situe au niveau du marché et là il va falloir être patient je crois
Répondre en citant
  #3 (permalien)  
Ancien 01/04/2008, 20h17
Avatar de AD2M_AleX
AD2M_AleX (Déconnecté)
Membre senior
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 107
Chats: 0
Par défaut

Oui c'est triste, moi qui vient de me lancer...

... mon guichetier.com n'a même pas encore décroché une offre sur 600 visites.
Répondre en citant
  #4 (permalien)  
Ancien 01/04/2008, 22h14
Avatar de Guix
Guix (Déconnecté)
Domain guru
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 633
Chats: 6
Par défaut

Ca confirme ce que je pense : les meilleurs noms vont rester entre les mains de leurs propriétaires encore un bout de temps parce qu'ils attendent des prix en anticipant sur leur valeur future. On ferait tous pareil à leur place. Mais s'il y en a parmi eux qui ont besoin de 10k maintenant je rappelle qu'il y a mon offre

Dernière modification de Guix, 01/04/2008 à 22h16
Répondre en citant
  #5 (permalien)  
Ancien 02/04/2008, 08h12
joel_sedo (Déconnecté)
Membre occasionnel
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 11
Chats: 0
Par défaut

Bonjour à tous,

Je pense effectivement que le marché n'en est qu'à ses débuts et que les acheteurs ne se bousculent pas, du moins lorsque les prix commencent à dépasser les 3 chiffres. On a tous un gros travail à faire pour convaincre plus d'utilisateurs finaux, qui restent la base de la pyramide.

Je crois que je vais encore devoir reserrer mes critères de sélection pour les enchères...

Joel
Répondre en citant
  #6 (permalien)  
Ancien 02/04/2008, 09h31
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2116
Par défaut

Salut Joël,
cool de te voir ici !
Envoyé par joel_sedo Voir le message
Bonjour à tous,

Je pense effectivement que le marché n'en est qu'à ses débuts et que les acheteurs ne se bousculent pas, du moins lorsque les prix commencent à dépasser les 3 chiffres.
si tu savais le nombre d'acheteurs avec qui je suis en contact... Le problème vient à mon avis du système des enchères de sedo. Il y a peu de noms français intéressants (sur sedo.fr ça serait bien qu'on voit les noms français en priorité) et surtout les prix de réserve sont disuassifs. Je pense que si les enchères étaient plus intéressantes et mieux présentées, je passerai ma journée sur sedo ! Et beaucoup d'autres acheteurs également.
On a tous un gros travail à faire pour convaincre plus d'utilisateurs finaux, qui restent la base de la pyramide.
c'est sûr que ça risque de mettre encore du temps. Maintenant, ceux qui vendent sur sedo doivent prendre en compte que c'est une place de marché de domaineurs, avec des prix domaineurs... Il ne faut pas en espérer autre chose, mais c'est déjà pas mal du tout !
Je crois que je vais encore devoir reserrer mes critères de sélection pour les enchères...
Joel
Je pense que ça pourra aider. Par exemple, guichetier.com a peu de chance d'attirer qui que ce soit. Pris dans aucune extension, faible ovt, nom pas spécialement sexy...
Il faut aussi penser aux prix de réserve. Par exemple, Hotesse.net est à 220 euros actuellement, "prix de réserve non atteint". Peut-être que ça se vendra à un niveau plus élevé, mais si je viens sur sedo pour faire un achat, ça doit être une bonne affaire. Et si tu mets un prix de réserve pour des noms assez peu attractifs (par exemple calculatrice.biz avec prix de réserve de 200 euros), ça va faire fuire les acheteurs.
J'ai l'impression que tu acceptes souvent certains noms ou certains prix de réserve pour faire "plaisir". Je pense que si tu étais plus sélectif (uniquement des noms intéressants aux enchères, pas les legerement.com et autres bizarreries) et plus dur (prix de réserve inexistant ou très bas), il y aurait davantage de transactions. Maintenant, je ne peux pas t'en vouloir car j'ai l'impression (désolé si je me trompe) que tu agis comme ça pour rendre service et avoir de bonnes relations avec les domaineurs. Et je suis sûr que je ferai pareil que toi. Pour l'instant, Sedo france n'est pas un espace où l'on peut faire une tonne d'affaires sur le dos des autres. C'est une place de marché gérée par une équipe qui travaille pour le bien de la petite communauté francophone de domaineurs. Et franchement, on a un bol incroyable de vous avoir. Résultat, les relations sont excellentes entre nous et on ne fera peut-être pas des miracles à court terme, mais on avance de manière saine et avec des certitudes. Pas sûr chez Sedo world qu'ils se rendent compte de ça, mais ne t'inquiète pas Joël, vous aurez votre heure. Les collègues des autres pays peuvent fanfaronner, mais à ma connaissance, les Français font un bien meilleur boulot et ça va payer un jour !

Dernière modification de domaine1, 02/04/2008 à 11h25
Répondre en citant
  #7 (permalien)  
Ancien 02/04/2008, 10h02
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2116
Par défaut

Envoyé par Guix Voir le message
Ca confirme ce que je pense : les meilleurs noms vont rester entre les mains de leurs propriétaires encore un bout de temps parce qu'ils attendent des prix en anticipant sur leur valeur future.
en grande partie, mais pas tout à fait.
Les domaineurs sont tous convaincus du potentiel du secteur, donc ils ne cherchent pas à brader. Par contre, chacun a une partie des noms de son portefeuille qui ne sont pas stratégiques et qui peuvent être liquidés. J'ai vendu au moins 1000 noms en 2007 à des prix très bas et ce sont les acheteurs qui ont fait une excellente affaire. De même que les noms que j'ai achetés ont quasiment tous été un bonne affaire. L'idée est d'acheter les domaines les moins importants du vendeur. Et certains vendeurs ont des portefeuilles tels que leurs noms bidons nous conviennent parfaitement !
Répondre en citant
  #8 (permalien)  
Ancien 02/04/2008, 10h30
Avatar de tomsa
tomsa (Déconnecté)
Administrateur
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 3 551
Chats: 1975
Par défaut

Envoyé par joel_sedo Voir le message
On a tous un gros travail à faire pour convaincre plus d'utilisateurs finaux, qui restent la base de la pyramide.
Bienvenue sur forumndd Joël

Tout à fait d'accord avec toi et d'ailleurs on y travaille à notre petit niveau. On a déjà quelques contacts qui pourraient déboucher sur des collaborations très intéressantes pour le forum (je n'en dis pas plus pour l'instant).

A mon avis la segmentation des différents secteurs concernés par les noms de domaine (marketing, communication, informatique etc..) est à l'heure actuelle une piste d'explication sur le retard du marché francophone.

On est sur un marché plus "pragmatique" que le marché américain (tel que je le vois) et il y a un vrai travail pédagogique pour sensibiliser les entreprises et investisseurs.
Répondre en citant
  #9 (permalien)  
Ancien 02/04/2008, 12h46
Avatar de kate
kate (Déconnecté)
Super Modérateur
 
Inscrit : mars 2008
Lieu: nord
Messages: 5 344
Chats: 14
Par défaut

Je pense qu'il y a deux facteurs qu'il faut garder à l'esprit.
  1. Le marché francophone est en retard, encore aujourd'hui les utilisateurs finaux n'ont pas le réflexe de payer pour acquérir un nom de qualité, alors que ça peut être parfaitement justifié sur un plan strictement financier (trafic, image de marque, publicité permanente etc).
    Un utilisateur qui n'est pas éduqué au Net et au branding ne perçoit pas l'intérêt de payer une somme conséquente, alors qu'il peut enregister des noms alternatifs de moins bonne qualité pour reg fee. C'est pour cela qu'on voit encore des noms à deux voire trois mots et avec des tirets dans les publicités sur la télévision française.
  2. Le français est une langue moins universelle que l'anglais, et le marché est plus limité.
    Les pays développés où on parle français comprennent notamment la France, le Canada, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg et à part ça c'est surtout des pays d'Afrique où le Net n'est de toute façon pas hyper-développé. Vous aurez rarement des end users en provenance d'un pays africain où le pouvoir d'achat est faible.

    En revanche les noms anglais peuvent trouver acheteur dans le monde entier, notamment ces pays développés: USA, Canada, New Zealand, Australia, UK etc.
    Ca fait quand même une différence avec le marché francophone. La base d'utilisateurs finaux est plus large, et le pouvoir d'achat est conséquent.
Bref, le marché des noms français est forcément décevant par rapport aux noms anglais et c'est normal. Les choses ne peuvent que s'améliorer mais il faut rester réaliste dans ses attentes.

Pour ce qui me concerne j'enregistre des noms français avec l'idée de les développer, les noms anglais ont quant à eux plus de chance de se vendre.
Répondre en citant
  #10 (permalien)  
Ancien 02/04/2008, 14h14
Avatar de domaine1
domaine1 (Déconnecté)
Yoda
 
Inscrit : mars 2008
Messages: 2 825
Chats: 2116
Par défaut

Envoyé par kate Voir le message
Je pense qu'il y a deux facteurs qu'il faut garder à l'esprit.
  1. Le marché francophone est en retard, encore aujourd'hui les utilisateurs finaux n'ont pas le réflexe de payer pour acquérir un nom de qualité, alors que ça peut être parfaitement justifié sur un plan strictement financier (trafic, image de marque, publicité permanente etc).
    Un utilisateur qui n'est pas éduqué au Net et au branding ne perçoit pas l'intérêt de payer une somme conséquente, alors qu'il peut enregister des noms alternatifs de moins bonne qualité pour reg fee. C'est pour cela qu'on voit encore des noms à deux voire trois mots et avec des tirets dans les publicités sur la télévision française.
  1. Tu as parfaitement résumé la situation. On est bien dans une situation "anormale" et les prix ne peuvent que monter
  2. Le français est une langue moins universelle que l'anglais, et le marché est plus limité.
    Les pays développés où on parle français comprennent notamment la France, le Canada, la Suisse, la Belgique, le Luxembourg et à part ça c'est surtout des pays d'Afrique où le Net n'est de toute façon pas hyper-développé. Vous aurez rarement des end users en provenance d'un pays africain où le pouvoir d'achat est faible.
    En revanche les noms anglais peuvent trouver acheteur dans le monde entier, notamment ces pays développés: USA, Canada, New Zealand, Australia, UK etc.
    Ca fait quand même une différence avec le marché francophone. La base d'utilisateurs finaux est plus large, et le pouvoir d'achat est conséquent.
Bref, le marché des noms français est forcément décevant par rapport aux noms anglais et c'est normal. Les choses ne peuvent que s'améliorer mais il faut rester réaliste dans ses attentes.
Là, je ne suis que partiellement d'accord, et je voudrais ajouter quelquechose. En volume total, le marché des domaines francophones comporte un potentiel en rapport avec la taille de la francophone, pondérée par le pouvoir d'achat comme tu le dis justement.
Par contre, au niveau de la valorisation individuelle de chaque domaine, il faut oublier l'aspect macro. Ce qui compte pour estimer la valeur est, comme tu l'as très bien dit dans ton point n°1, le bénéfice qu'un utilisateur final pourra retirer de son ndd, par rapport à ses conditions de marché propres. Et, comme c'est le cas dans le business d'une manière générale, la taille du marché n'est qu'un critère parmi d'autres. Un excellent domaine en estonien pourra atteindre un niveau très élevé de valorisation, même si les Estoniens sont à peine plus d'1 million. En ce qui concerne les noms de domaine en français, il n'est pas impossible, compte tenu du taux de pénétration de l'internet, des conditions de concurrence et de la taille du marché qu'un nom de domaine en français atteigne un prix équivalent à son homologue anglophone. Le marché américain est, d'une manière générale, ultra-concurrentiel et les marges sont faibles. En revanche, sur le "désert français" de l'internet (j'exagère un peu) ou de manière encore plus nette, avec un bon nom de domaine russe, les espoirs de gains sont potentiellement très élevés, simplement car il est encore possible de prendre une position dominante.
C'est pourquoi on peut s'attendre à voir des ndd en français atteindre les 7 chiffres et il y en a probablement déjà eu, même si les ventes n'ont pas été rendues publiques.
Répondre en citant
Répondre

Tags
enchères, français, ndd

Outils du sujet
Affichage du sujet Noter ce sujet
Noter ce sujet:

Règles des messages
Vous ne pouvez pas créer de sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

BB codes : Activé
Smileys : Activé
BB code [IMG] : Activé
Code HTML : Désactivé
Trackbacks are Activé
Pingbacks are Activé
Refbacks are Activé


Sujets similaires
Sujet Auteur du sujet Forum Réponses Dernier message
Et en français ça donne quoi ? Domainiqueniquenique Bouche à oreille 9 19/01/2010 21h25
Le domaining français Doumé Discussions sur les extensions 20 05/04/2009 22h49


Fuseau horaire : GMT +1. Il est 21h28.

Forum protégé par le Code de la propriété littéraire et artistique.