Afficher un message
  #2 (permalien)  
Ancien 12/02/2020, 19h43
Avatar de kate
kate (Déconnecté)
Super Modérateur
 
Inscrit : mars 2008
Lieu: nord
Messages: 5 503
Chats: 14
Par défaut Re : Google registar, ça change quoi ?

Un peu d'historique s'impose mais attention, ce que je dis est peut être inexact en partie.

L'accès au whois classique est généralement limité par les registrars pour éviter le data mining. Ca veut dire qu'une adresse IP qui effectue trop de requêtes est bannie pour un certain temps.
Dans l'ancien système de transfert de NDD (je parle des gTLDs), le nouveau registrar devait s'assurer du consentement du propriétaire du NDD, pour cela il devait effectuer une requête whois et parser le code pour trouver l'adresse mail du admin contact (à l'époque l'output du whois n'était pas standardisé et pouvait varier d'un registrar à l'autre, vous imaginez le casse-tête ).

Et donc, une pratique s'est imposée entre registrars, qui consiste à whitelister certaines adresses IP des autres registrar, afin que les transferts puissent être effectués normalement.

C'est aussi pour ça que Domaintools est registrar, pour faire du data mining...

Le whois ancestral est en voie d'être remplacé par un nouveau protocole RDAP (tiered access), où les droits d'accès seraient variables en fonction du profil de l'utilisateur. Par exemple pour law enforcement les données seraient plus détaillées que pour un bureau de protection de la propriété intellectuelle.

Même sans accéder au whois, en étant registrar on a plus de facilités. Par exemple, on peut faire des requêtes auprès du registry pour avoir certaines données comme dates de création et expiration, name servers etc (je parle toujours des gTLDs).

Dans le cas de Google, je pense que c'est aussi une manière de s'insérer et d'influencer l'industrie des NDD, et d'être représenté dans certaines instances. Donc ça me paraît assez justifié
Répondre en citant