Afficher un message
  #6 (permalien)  
Ancien 14/12/2017, 00h28
Aliast (Déconnecté)
Membre régulier
 
Inscrit : mai 2014
Messages: 71
Chats: 27
Par défaut Re : Vos conseils pour bien négocier un LL.fr ?

Les raisons de d'accepter la vente d'un NDD sont personnelles et propres à chaque vendeurs.

Ainsi, les questions qu'il se posera concernera uniquement son ROI, son besoin en trésorerie à l'instant T, son risque à le conserver x années supplémentaires, l'évolution du prix du marché, l'hypothèse de recevoir une meilleure offre dans x mois/années...

Dans les arguments possibles :
- le prix du marché ne va pas augmenter dans les prochaines années alors que les frais de conservation si
> il peut croire ou non à cette hypothèse. Je n'y crois pas. Un ndd LL.fr représente forcement l'acronyme de plusieurs entreprises ou personnes souhaitant un nom court pour leurs projets web.

- le .fr n'a plus d'intérêt avec l'arrivé des nouvelles extensions
> il peut croire ou non cette hypothèse. Je n'y crois pas. Un .fr est plus légitime et populaire qu'un .wtf pour une entreprise française

- les statistiques de son site actif sont minables ?
> le vendeur s'en fou, il ne vend pas son site mais juste le ndd

- il ne recevra aucune offre meilleure que la votre
> argument le plus intéressant mais tout dépend de l'offre envoyée. Si elle est ridiculement basse, autant payer 70€HT pour 10 années supplémentaires et attendre le bon acquéreur qui viendra peut être à un moment ou un autre en raison du potentiel du ndd

- les LL ne veulent rien dire?
> le vendeur s'en fou, un nom court est toujours brandable car il peut servir acronyme et même remplacer le nom original (exemple LCL)

- il y a un risque juridique assimilé avec le ndd
> si vous n'êtes pas plus légitime que lui à posséder ce ndd en raison d'une infraction à diverses marques déposés, l'argument ne tiendra pas

Ainsi, mon avis est qu'il faut le convaincre que votre offre sera la plus haute qu'il recevra dans les prochaines années, sinon, il n'a pas vraiment de raisons de baisser son prix.
Répondre en citant